Mama Keïta

[:en]Mama Keïta was born 1956 in Senegal as the son of a Vietnamese mother and a Guinean father. After studying law in Paris, he starts writing screen plays. Between 1981 and 1997 Keita directs five short films.

The documentary “David Achkar, une étoile filante” (1998) is a personal obituary for a deceased friend. His first feature “Le fleuve” (2002) receives the Press Award at the Paris Film Festival. In 2003 he directs “Le Sourire du Serpent” and in 2009, besides “L’Absence” he makes the short film “One more vote for Obama” as part of the Pan African short film project.[:fr]Mama Keïta est né en 1956 au Sénégal d’une mère vietnamienne et d’un père guinéen. Après avoir étudié le droit à Paris, il commence à écrire des scénarios. Entre 1981 et 1997, Keita a réalisé cinq courts-métrages.

Le documentaire “David Achkar, une étoile filante” (1998) est un hommage personnel à un ami décédé. Son premier long-métrage “Le fleuve” (2002) reçoit le Prix de la Presse au Festival du Film de Paris. En 2003, il réalise “Le Sourire du Serpent” et en 2009, en plus de “L’Absence”, il réalise le court-métrage “Un vote de plus pour Obama” dans le cadre du projet de court-métrages panafricains.[:]