OUAGA FILM LAB

Plateforme de rencontres entre des jeunes talents

OUAGADOUGOU
26.09 - 01.10 2022

Projets réalisés

Zinder

La ville de Zinder, balayée par les vents, au cœur de la région du Sahel du Niger, est un lieu que les voyageurs ne font que traverser. Kara-Kara, l’ancien quartier des lépreux, est le quartier des parias de cette ville. Des gangs appelés « Palais » sont apparus dans cette zone et étendent leur influence à toute la ville. Obsédés par une culture du bodybuilding et de la violence, les membres du gang induisent la peur dans la population.

En dehors des moments passés ensemble dans un camp de culturisme, certains d’entre eux suivent le chemin qui les mènera à une vie de crime et de prison ou à une mort violente, d’autres s’efforcent de se sortir de l’ornière dans laquelle ils se trouvent. C’est le cas de Siniya, Bawo et Ramsess, que le réalisateur, originaire de Zinder, a réussi à filmer de près pour nous révéler leurs stratégies de survie. En les suivant dans leur vie quotidienne partagée entre leur gang, leur famille et se débrouiller seuls, elle nous donne une idée de leur désir de se libérer du cycle de violence qui a construit leur identité. (andanafilms)


Sélections : Visions du Réel 2021 (Suisse), CPH:DOX (Danemark), DOK.FEST (Allemagne), Encounters et Durban IFF (Afrique du Sud), MoMI (États-Unis), Carthage Film Festival – JCC  (Tunisie), FESPACO (Burkina Faso), Durban International Documentary Festival (Afrique du Sud), FIFF – Festival International du Film Francophone de Namur  (Belgique)…

Prix du meilleur documentaire à Afrika Film Festival Köln (Allemagne)
Prix documentaire sur grand écran, FIFAM (France)
Prix de la Critique, Black Movie, (Suisse)
Meilleur Long-Métrage, Festival Films Femmes Afrique (Sénégal)
Prix de la meilleure réalisatrice de l’Afrique de l’ouest, FESPACO (Burkina Faso)
Prix de la femme ambassadrice de la paix FESPACO (Burkina Faso)


Bande-annonce du film

Zinder

Documentaire de Aïcha Macky, produit par Ousmane Samassekou (Tabous Production, Niger), Les Films du Balibari (France), Corso Film (Allemagne).